15.08.2021
müe L'Atelier du Savon

Quel est l’intérêt de la saponification à froid ?

UNE FABRICATION ANCESTRALE

La saponification à froid est le processus de transformation d’un corps gras, sous l’action d’une hydrolyse, en savon et glycérine. Les savons soins müe sont tous fabriqués artisanalement suivant cette méthode traditionnelle de saponification.

Cette méthode est la seule qui conserve la glycérine produite lors du mécanisme réactionnel. La présence de cette glycérine confère ainsi aux savons des propriétés hydratantes. Nous veillons également à ce que l’intégralité des huiles (corps gras) ne soient pas transformées en savon afin de vous faire bénéficier au mieux de leurs vertus hydratantes, émollientes, régénérantes ou encore, apaisantes. Cette portion non-saponifiée est appelée le surgras du savon.

LA MAÎTRISE D’UN SAVOIR FAIRE

Chaque savon est différent et a été pensé, élaboré puis fabriqué de manière cohérente. Outre sa destination première qui est de laver, le savon à froid peut (et doit) être considéré comme un véritable soin. Nos savons conviennent également pour la toilette des enfants, des nourrissons et des femmes enceintes.

Découpés et façonnés à la main, chaque savon est unique.

UNE DÉMARCHE A IMPACT POSITIF

Nos savons sont 100% biodégradables et n’engendrent aucune pollution de l’eau et de la terre pendant sa fabrication, peu énergivore, ou son utilisation.

Pour prendre soin de vous, des autres et de la terre, le savon à froid est une démarche globale de respect de l’environnement dont on ne peut plus ne pas y être sensible .

Existe t’il d’autres méthodes de fabrication de savons ?  

Oui, comme dans tous les domaines, il existe différentes méthodes de fabrication qui aboutissent à de grandes différences de qualité. Voici les 4 grandes familles de fabrication de savons selon leur type de procédé : 

Procédé à froid ou S.A.F :

Nous venons de la présenter et il s’agit bien d’une méthode 100% artisanale, le savon est totalement réalisé à la main. Ce procédé permet de conserver la glycérine, naturellement produite lors de la saponification, et représente entre 7 et 9 % du produit fini, ce qui rend les savons plus doux et protecteurs de l’hydratation de la peau. Ils sont surgras, chez müe, nous sélectionnons des huiles végétales nobles, issues de l’agriculture biologique d’amandes douces, de chanvre, ou d’avocats et sont ajoutées en fin de processus. Ces huiles non-saponifiées restent présentes pour enrichir le savon et le rendre surgras naturellement.

Procédé à chaud :

Méthode utilisée pour la fabrication, entre autres, du savon de Marseille ou d’Alep. Les matières grasses qui les constituent, en présence de soude en excès, sont chauffées à très haute température puis saponifiées pendant de longues heures afin d’accélérer le processus de transformation. À l’issue desquelles, la soude en excès et la glycérine, devenue trop gênante pour le travail de la pâte à savon, sont retirées par lavages successifs. De ce fait, les savons ainsi obtenus ne contiennent que très peu de glycérine et ne sont pas surgras et ont parfois un pouvoir asséchant de la peau. Ces savons ont plutôt une très bonne application détergente dans le produits ménagers car dépourvus de glycérine. Néanmoins, cette technique peut être réalisée de manière artisanale, et permet ainsi d’obtenir des savons en 48h, tout en travaillant en réduction de soude pour obtenir des savons surgras, cependant celle-ci demande une maitrise parfaite de la manipulation de la pâte. C’est également le procédé utilisé pour la réalisation du savon liquide par saponification à la potasse.

Procédé semi-industriel :

Méthode qui consiste à assembler des billes de savon industriel, appelées bondillons de savons. De plus ou moins bonne qualité, ces bondillons sont, d’origine animale ou d’origine végétale, saponifiés à chaud et très souvent importés de Malaisie ou Indonésie, première filière au monde de production d’huile de palme. Ces bondillons dépourvus de glycérine sont fondus, mélangés avec les additifs puis extrudés pour former le savon de toutes les formes. Ces savons sont très souvent revendiqués comme artisanaux car il y a une étape de la main de l’Homme.

Procédé “Melt & Pour” :

Méthode qui consiste à faire fondre une base lavante d’origine industrielle, puis mélangée à des additifs colorants et parfumants, cette base est moulée pour obtenir des formes diverses et variées. Ces mélanges sont à retrouver dans les boîtes concept du faire soi-même. La qualité de ces bases reste néanmoins controversée par la présence d’additifs peu respectueux de l’environnement.